Tour du Monde dans 4 ans

A moins de 4 ans du départ pour mon Tour du Monde, je voudrais  progresser vers mon objectif de devenir retraitée anticipée et voyageuse. Mais il ne faut surtout pas sacrifier le présent; il faut également profiter de la vie au quotidien, car on ne sait pas le temps qui nous reste imparti.

Et, fort heureusement, qualité de vie et préparation d’un tour du monde ne sont pas antinomiques.

Se fixer des objectifs clairs réalisables et mesurables ça donne:

En terme de qualité de vie au quotidien je souhaite:

  • Progresser en photo: lire, voir des expos, prendre du temps pour pratiquer. Critère: faire un calendrier 2020.
  • améliorer ma sociabilité: inviter plus, plus simplement aussi, et de préférence des voyageurs. Critère: tous les 15 jours.
  • progresser au niveau sportif: gagner en souplesse, endurance, en force. Aller au stretching deux fois par semaine, faire de la musculation, courir …. quand c’est possible. Critère: 3 séances par semaine
  • continuer d’avancer au niveau professionnel pour deux raisons: pour ne pas m’ennuyer, et au cas où. Développer une activité alternative rémunératrice. Réussir un diplôme cette année
  • voyager le plus possible, en optimisant les opportunités professionnelles.
  • obtenir l’Open Water Diver en 2019
  • faire vivre ce blog au rythme de 2 à 3 articles par semaine

 

Pour préparer le grand départ il faudra:

  • travailler l’anglais de façon plus systématique
  • me faire réaliser une des interventions chirurgicales nécessaires avant le départ.
  • avancer en couple sur le projet, ensemble surtout et aussi chacun de son côté selon ses possibilités
  • faire progresser en famille l’idée d’accueillir des migrants, du airn’b, des couch-surfeurs, l’idée étant de le faire régulièrement la dernière année avant le départ
  • tenir les objectifs financiers: ré-évaluation et contrôle des grosses dépenses, assimilation de l’imposition à la source et de ses éventuelles mauvaises surprises, création d’une activité supplémentaire, fixer un objectif annuel, mensuel, respecter le programme à tout prix… tout en voyageant, invitant, etc.

Conclusion

A 4 ans, nous sommes encore à une phase de maturation lente. Tout s’accélérera la dernière année. Le projet est bien présent dans notre esprit à tous les deux. Les grandes lignes de ce Tour du Monde se précisent. 

Les idées progressent, et s’il ne sert à rien de se précipiter sur certaines actions, je commence à anticiper les manoeuvres. Des actions mise en place depuis plusieurs mois (mais peu d’années) comme l’épargne, commencent à porter leurs fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*