The lost city of Z, David Grann

C’était le bon temps quand on se lançait à pied dans la jungle amazonienne à la recherche de l’Eldorado. Pour tout moyen de communication, un indien qui emportaient votre dernière missive au pas de course vers le dernier village quitté il y a dix jours, et après: fini. On émergeait de la forêt, ou pas, quelques centaines de kilomètres plus loin. On partait avec des équipiers loyaux, des ânes, des boeufs, des chiens, qui mourraient d’épuisement et de maladies exotiques au long du chemin.

J’ai appris que l’Amazonie n’est pas un jardin tropical, mais un désert stérile où les explorateurs mourraient de faim. La description des maladies qu’on y attrape et des insectes qui nous mangent est à faire des cauchemars.

C’est un livre magistralement construit, qui raconte, en un va et vient passionnant, différentes explorations de la jungle amazonienne. D’abord pour retrouver l’Eldorado, citée légendaire magnifique, dont le roi avait l’habitude de se oindre de poudre d’or chaque matin. Ca c’était l’obsession de Percy Harrisson Fawcett, élève de la Royal Geographical  Society -qui formait les explorateurs à la fin du XIXème siècle. Le gars a arpenté le Mato Grosso de 1906 à 1925, date sa disparition avec son fils et le meilleur ami de celui-ci. Ensuite, de nombreuses équipées plus ou moins organisées se sont lancées à la recherche de ce  « Dr Livingstone » de l’Amazonie.

Ses aventures sont magnifiquement rapportées par David Grann, journaliste au New Yorker. Il a fait un travail de recherche et de compilation formidable. L’originalité du livre est, à partir du fil rouge qu’est la vie de Fawcett, de reprendre toute l’histoire connue de l’Amazonie et de ses habitants, les principales explorations, les concurrents de Fawcett, les  expéditions pour tenter de retrouver sa trace.

Et pour final, un scoop pour moi: la découverte qu’avant l’invasion et le génocide par les envahisseurs espagnols, des sociétés humaines avaient apprivoisé ce milieu hostile.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*