La Grèce continentale de Thessalonique à Vergina.

Enfin autorisés à voyager, mais contraints de partir mi-Août, nous avons opté cette année pour la Grèce, en essayant d’éviter au maximum les foules et la canicule en descendant sans précipitation, en 3 semaines, de Thessalonique à Athènes.

Itinéraire de Thessalonique à Athènes, tranquille en 3 semaines

  1. Thessalonique

Partis de Paris Orly, par un vol direct nous avons atterri le dimanche 14 Août le soir à « Salonique ». Réservation avait été prise pour une nuit au Gatto Luxury Hôtel, pour 65 euros. Nous avons été agréablement surclassés, dans une « suite » avec salon-cuisine, chambre, clim, wifi. Tout était impeccable, assorti d’un excellent accueil. L’hôtel est très bien situé en plein centre ville, à deux pas de l’avenue Aristotelous, excellent point de repère, qui descend à la mer, et à proximité d’arrêts de bus pour l’aéroport. La ville nous ayant bien intéressés, nous avons pu prolonger le séjour de deux nuits aux mêmes conditions.

Quoi voir à Thessalonique ?

Compte tenu de la chaleur écrasante, il vaut mieux visiter par secteur.

Vers la ville haute

Partir de Agio Dimitrios, sans oublier sa grande crypte aux coupoles de brique, éclairée de loin en loin par des puits de lumière.

Thessalonique: crypte de Agios Dimitrios

Thessalonique: crypte de Agios Dimitrios

Puis sur le chemin du Monastère Vlatadon, visiter les ruelles et les escaliers du quartier Ottoman.

Peinture murale épargnée par les Ottomans, Monastère Vlatadon

A proximité, Ossios David, est une petite église, dont les peintures dans la pénombre et le parfum d’encens m’ont évoqué les monastères du Ladakh. On peut ensuite atteindre le point culminant des murailles d’enceinte de la vieille ville avec la Tour Trigonion et Eptapyrghio, la prison, deux monuments dont la visite payante peut facilement être omise. Les chanceux visiteront au passage Agio Nicholaos Orphanos, qui est fermée le lundi ET le mardi.

Malheureusement, ces chapelles byzantines ont été transformées en mosquées par les Ottomans, qui à ce titre ont endommagé les peintures.

A l’Est de l’Avenue Aristotelous

Visiter en route Panagia Achiropiitos. On peut acheter un billet groupé pour les 4 monuments suivants. Attention aux jours de fermeture.

  • Le Musée byzantin ; mon préféré ; il est très riche de magnifiques mosaïques, de tombeaux, peintures, objets vie de la vie quotidienne.

    Mosaique, Musée Byzantin de Thessalonique

La collection d’icônes est admirable.

Icône Byzantine, Musée de Thessalonique

Et, ce qui ne gâche rien : il est vaste, vide de touriste, avec une super clim. Quand il fait 35°, c’est à considérer.

  • Le Musée d’Archéologie ; il contient une collection d’objets en or retrouvé dans des sépultures, et présentait deux expositions temporaires.
  • La Tour Blanche, musée sur 6 étages présentant l’histoire de la ville. J’ai trouvé ça difficile à suivre, avec des textes en grec et un audioguide anglais. De la terrasse, une belle vue sur la courbe de la côte thermaïque et surtout un courant d’air salvateur car l’endroit est très fréquenté et très chaud.
  • La Rotonde était fermée le jour de notre passage. Mais on s’est consolés avec Agia Sophia, et aussi très proches Metamorphosis Sotiros, qui s’affaisse pathétiquement sur elle même (image d’accueil) et une autre petite église en contrebas de l’arc de triomphe.

A Thessalonique, il n’y a pas de plage, mais des bateaux-bus desservent deux plages, au départ des docks.

Ou manger à Thessalonique

Partout en Grèce les plats sont copieux. Avec une salade et un plat chaud à partager, on mange facilement pour 15 euros hors boisson, et d’autant plus qu’un dessert est souvent offert. Le pain est payant (1 euro). Et il faut essayer de demander une « kanata » pour essayer d’échapper à la bouteille d’eau en plastique.

  • dans le marché Modiano, on trouve de tout ; restaurants de poisson, de brochettes, etc, au calme, avec des chats qui font la manche.
  • un restaurant dans le vent au niveau des docks
  • en partant à l’opposé des docks, on tombe sur un quartier très animé le soir, avec plein de restaurants, des joueurs de bouzouki, des bars, etc. Bruyant et bondé, on peut aimer.

    Vie nocturne animée dans le quartier Ladadika, Thessalonique

  • Pour les glaces, avenue Aristotelous

Nous avons trouvé une ville à la fois paisible et animée. Ici, ce ne sont pas des vaches sacrées qui arpentent les rues, mais des chats.

Les grecs aiment les chats.

Mercredi au petit matin, nous avons pris le bus 45, sous la basilique Chalkéon . Il nous faudra 20 mn de bus pour arriver à la gare routière KTEL Macédoine, puis 1h20 pour rallier Veria.

  1. Veria (Beroia)

On va à Veria pour visiter à Vergina le tombeau de Philippe de Macédoine, père de Alexandre le Grand. La gare routière de Veria se trouve en plein centre- ville.

Nous sommes d’abord descendus à pied (1km de chemin calme) pour prendre nos quartiers à l’hôtel Aige Metathlon, qui offre pour 65 euros la nuit une piscine à la hauteur de ses promesse. Veria est une petite ville coquette, où les filles sont régulièrement belles avec des poitrines remarquablement opulentes. Ma théorie, est que les hommes de la famille Macédoine se faisaient livrer les plus belles esclaves du monde, et que nous nous trouvons en compagnie de leurs descendantes. Les anciens quartiers juif et chrétien, méritent une petite ballade. Pour manger, le centre piéton, la Place Elia (au bord de falaise, donc, petit vent). A noter dans le quartier juif un petit restaurant dans la verdure au bord de la rivière.

Le jeudi, hop taxi matinal pour être à l’ouverture du site de Vergina, à 8 heures, et pour 17 euros. Le retour se fera en car (départ au niveau de l’école).

Le site archéologique est très étendu, le clou du spectacle étant le Musée construit sur les tombes du père et du fils d’Alexandre le Grand, et reproduisant le tumulus qui les recouvrait à l’origine. Dans une fraicheur bienvenue, un éclairage tamisé extrêmement agréables, ont est conduit à la véritable entrée des tombeaux, qui ont traversé les siècles sans être profanés. C’est émouvant de penser que ici, il y a deux mille ans, Alexandre a pleuré son père, puis son fils, assassinés. A l’époque la politique était moins hypocrite que maintenant. On voit les vraies portes d’entrée des tombeaux, les colonnes, les portes bloquées « pour l’éternité », et les frontons peints : celui de Philippe est extraordinaire de légèreté, de finesse.

Musée de Véria: tombeau de Philippe de Macédoine, détail.

On peut examiner des maquettes trop petites à mon goût de l’intérieur des tombeaux, et les trésors qui accompagnaient les défunts. Alex n’a pas lésiné, croyez moi. La quantité impressionnante d’objets de la vie quotidienne qui accompagnaient les dépouilles est exposée. Pour Philippe le grand guerrier et le politicien pragmatique (sic), un véritable arsenal, lances, arcs, boucliers… Une culture de la guerre fort déplorable, résumée par Chéri-chéri, à qui je glissais une blagounette sur la macédoine de légume: « pâté de tête,  oui « . Je me souviendrai d’un service de vaisselle en argent étonnant d’élégance et de modernité avec en particulier des louches à col de cygne, des gobelets en argent ornés au fond des petits visages rieurs en relief. On remarque aussi des miniatures de bois et d’os, restes de marqueterie, d’une finesse touchante, des bijoux et parures en or,…

Miniatures en os provenant de marqueteries, Vergina, Macédoine

 

Après on peut monter à 1km sur la colline pour approcher le palais des Macédoine et les restes de leur petit théâtre couvert par un gazon cuit de chaleur.

Théâtre de Vergina, Macédoine

Les mosaïques magnifiques dont les photos sont présentées sur le site de Véria se trouvent en vérité à Pella, que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter.

Prochaines étapes,

2 réflexions sur “La Grèce continentale de Thessalonique à Vergina.”

  1. Ping : Voyage en Grèce: Mont Olympe, Météores, Volos – Blog tour du monde

  2. Ping : Delphes: il faut y aller – Blog tour du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*