Femme de 50 ans, êtes-vous skinny-fat?

Skinny-fat, « mince-gras » c’est un terme employé par les adeptes de la musculation. C’est la situation de personnes présentant un IMC normal, mais un aspect corporel disgracieux, enrobé et mou.

Femme de 50 ans, skinny-fat ?

Comment devient-on skinny-fat

C’est l’association de:

  • une alimentation inappropriée: un peu trop riche,  trop sucrée, trop industrielle, et éventuellement carencée en protéine, amies végétariennes.
  • mais surtout, une pratique sportive inadaptée: l’activité physique peut-être franchement insuffisante ou inexistante (nos jeunes hommes accros aux sports vidéo, par exemple). Ou inadaptée, tout en endurance. Alors les muscles s’affinent et développent un mode d’économie métabolique: ils ne consomment pas beaucoup de calories et ceci malgré le temps passé en exercice. Résultat, malgré les heures passées à trottiner et des rations caloriques modérées, les muscles restent cachés sous leur capiton.
  • Amies quinquagénaires, bien sûr, les carences hormonales de la ménopause ne font qu’aggraver le phénomène: plus d’oestrogènes pour maintenir le capital musculaire

Comment savoir si on est skinny-fat?

Je le suis, je viens de le comprendre. 51 kg pour 1,65 (IMC: limite maigre), bourrelets aux hanches, petit bedon capitonné , malgré des séances en endurance (course ou natation ) deux à trois fois par semaine. Pas besoin d’impédancemétrie ou autre technique compliquée pour voir que ça ne va pas. Non n’insistez pas, vous n’aurez pas de photo.

La situation est en équilibre précaire: la dépense énergétique corporelle est faible, éventuellement tirée vers le bas par quelques régimes, et tous les écarts se retrouvent sur la balance. Faire des régimes induit une baisse supplémentaire de ces dépenses par adaptation métabolique; Il faut manger de moins en moins pour rester « skinny-modérément fat ». Le danger est d’enchainer les régimes et de guerre lasse, de basculer vers l’obésité.

Pour sortir de cet enlisement graisseux, il faut relancer les dépenses caloriques. Il faut provoquer une augmentation des volumes musculaires, qui consommeront plus, même au repos. Résultat, moins de stockage localisé à alimentation égale et meilleure définition des formes. Ceci à poids constant, les muscles étant plus lourds que la graisse.

Comment se muscler?

J’entendais dire:  « force un peu plus », « sortez de votre zone de confort », « ne joggez pas : courrez »,  « après 50 ans il faut faire de la musculation pour synthétiser de l’hormone de croissance ». Je lisais: « body-pump » sur le programme de la salle de gym, sans que je me sente le moins du monde concernée. Et un jour, ça fait tilt:
Bloquée à la ville en Août avec un programme de gym restreint, je me suis trouvée par défaut embarquée dans les séances de « body pump« , « body-sculp » et autre body-upcycling: c’est de la musculation avec poids et haltères en musique, ni plus ni moins. Mauvaise nouvelle mesdames, il va falloir y passer, deux fois par semaine, en cours collectif de body-shape ou en musculation conventionnelle, après une séance de coaching pour bien utiliser les appareils.

Musculation pour les femmes à 50 ans: pour éviter le syndrome skinny-fat

Quelle alimentation pour devenir mince et musclée ?

On est par définition à un IMC normal, donc pas question de perdre du poids, de faire une sèche, pour sombrer dans la dénutrition, l’anorexie ou autre trouble du comportement alimentaire.

Il ne s’agit pas de prendre de la masse, comme on dit,  ne mangez pas plus sous prétexte que votre pratique sportive s’intensifie. Réellement lu sur un forum « moi, Crétinos ( j’ai changé le pseudo), j’ai décidé de me mettre à la musculation. J’ai commencé par prendre de la masse en passant, en 6 mois, de 85kg pour 1,80m à 92 kg. Maintenant, pouvez vous me conseiller un programme de musculation? »

Quoi manger, comme d’hab, sain, équilibré,  anticancer. En cas de végétarisme, bien penser à la supplémentation en vitamine B12 qui s’administre par spray sub-lingual, et en fer. Ajouter deux oeufs par jour me parait raisonnable pour augmenter les apports protéiques, et faire de belles fibres musculaires.

Musculation: mangez des oeufs (bio)

Pour se motiver, on peut regarder les miss bikini catégorie « plus de 50 ans ».

Je m’y mets et je vous tiens au courant.

Et vous, pensez vous être concernée?

Merci à pasja1000 et Steve Buissinne de Pixabay pour les photos.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.