Exposition Salgado, photographies du monde à Lyon

L’expositions « Genesis », de Sebastiao  Salgado, qui se tient à la Sucrière, nous donne à voir en noir et blanc les plus beaux paysages du Monde. Du 20 Février au 10 Mai 2020, allez admirer des photographies spectaculaires de lieux reculés, de tribus oubliées, d’animaux saisis dans toute leur beauté. Les photographies sont bien entendu interdites.

Sebastiao Salgado

C’est un immense photographe.

Je le connaissais par des photographies de scènes de la vie quotidienne au Brésil, que j’avais vues à Rio de Janeiro il y a bien longtemps. ses photographies en noir et blanc sont saisissantes par leur graphisme, leur cadrage audacieux, une perfection technique qui me laissent sans voix. Même ignare en photographie, je mesure les partis pris esthétiques, la maitrise de la vitesse, l’équilibre de la lumière et des contrastes, et la plupart des photographies me captivent. je vais passer mes photos de vacances en noir et blanc, si j’avais du génie sans le savoir.

Economiste de formation, il a rapidement tout lâché pour la photographie; guerres exodes, famines, mines, bidonvilles, etc.

C’est un écologiste militant.

Genesis est un recueil de photographies destiné à souligner la beauté de la nature, et des animaux dans des espaces reculés et épargnés par le « progrès ». Des peuplades préservées ont été visitées: Nennetes, Papous, tribus d’Amazonie..

Salgado a hérité d’une fazienda désertifiée par l’élevage intensif et a permis  son reboisement et le retour de la faune sauvage en une dizaine d’année. il a depuis monté l’association « Institut Terra ».
Il recommande ainsi à chacun qui possède par héritage ou achat, des terrains, d’y promouvoir le développement de forêt naturelle.

Terrain de Sebastiao Salgado en 2000

Terrain de Sebastiao Salgado en 2013

L’ exposition Genesis

Cette exposition visite l’Arctique, Madagascar, l’Ouganda, l’Amazonie, le Grand Canyon, le Katchamka, le Grand Nord…

Les photographies de banquise avec des manchot sont d’un graphisme époustouflant. J’ai adoré une photo avec une mer et des oiseaux en vol parfaitement nets au premier plan et la banquise floue derrière. Qu’il s’agisse de manchots sur la neige, de caravane de nomades dans le grand nord ou âtre, les photographies très blanches me touchent.

Manchots sur la banquise, Sebastiao Salgado

La série sur les papous sur leur trente et un pour les cérémonies sont émouvantes.

Photographies du Monde, Sebastiao Salgado

Les clichés qui montrent les bovins à immenses  cornes, dans des fumerolles de feus de bouse, et la poussière sont surréalistes.

Photographies du monde, Sebastiao Salgado

Les jeunes femmes dAmazonie sont charmantes, surtout celle qui marche sur un tronc d’arbre face à la caméra.

Les panoramas des monts Brooks en Alaska sont extraordinaires. Mais là, c’est le grand Canyon, pas mal non plus.

Le léopard qui boit de nuit dans un étang rond est hypnotique.

Conclusion

Un excellent moment. en pratique, un dimanche après midi il y a beaucoup de monde. On attend pour entrer même avec un billet internet prépayé pour éviter la saturation des salles, ce qui permet une visite dans des conditions convenable: on attend un peu pour lire les légendes et observer les photographies (pourtant grandes) de près. Préférer les heures creuses.

Références:

Film le sel de la terre;

Livre The golden eye.

Et quelques photos glanées sur le net, merci aux auteurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*