Deux jours à Singapour

Singapour est depuis les premiers voyages des Hommes un grand carrefour sur la route de l’Asie. Nous avons choisi de transiter par Singapour pour aller à Sumatra. Ce n’est pas le meilleur choix. Il y a, bien logiquement, beaucoup de vols entre la capitale de l’Indonésie, Jakarta, et les différentes villes de Sumatra alors qu’à partir de Singapour, Medan est la seule ville de Sumatra à être desservie.

Mais nous avions envie de nous reposer après des vacances un peu roots et de visiter cette grande ville asiatique. Singapour est une Ville-Etat de 5 millions d’habitants dotés d’une « démocratie autoritaire », et héréditaire. Globalement le centre ville est magnifique, remarquablement propre et organisé. Ca repose de l’Indonésie. Les immeubles et bâtiments officiels respirent le luxe. Il y a un nombre incalculable d’écoles internationales. Tout le monde parle anglais. Les gens sont calmes et polis.

Pour 2 jours nous avons dû choisir nos visites :

  • le Singapore History Gallery

Il est installé dans un bâtiment ancien magnifiquement rénové. Il s’y tient une très belle exposition qui relate l’histoire de la ville et qui est une excellente introduction avant de visiter la ville. J’ai été bouleversée par l’archive TV du 9 Août 1965 où le jeune premier ministre de l’époque, Lee Kwan Yew, annonce que ses négociations avec la Malaisie ont échoué et que le parlement de la Fédération de Malaisie a « lâché » Singapour. Il pleure et se mouche dans son grand mouchoir devant la camera. Son sentiment d’échec, son désarroi et son angoisse m’ont fait compatir quand à la difficulté de gouverner. Ou alors c’était un grand comédien ? Il saura ensuite, d’une main de fer, mener la Ville-Etat à la prospérité. Dans ce musée on voit également des films d’époque montrant en particulier comment un coolie en bonne santé tient le petit trot, et un rappel sur le commerce et les méfaits de l’opium.

 

  • L’Asian Art Muséum.

C’est un musée magnifique où l’on peut admirer le contenu d’une épave découverte en 1998 au large de Sumatra. L’exposé sur le commerce existant dès le 2ème siècle avant JC entre Europe et Asie et transitant dans la région est très intéressant. Les pièces exposées sont toutes de très grande qualité. Il y a une cargaison de centaines de bol quasi identiques montrant déjà l’existence d’une production « industrielle » . Plus loin des pièces d’artisanat et d’art se répondent dans une installation particulièrement sophistiquée pour montrer les échanges techniques et esthétiques entre Orient et Occident. J’ai adoré les porcelaines européennes transformées en gri-gri par les tribus indonésiennes où elles avaient dû finir par échouer à l’issue d’un long voyage…

gris gris, Asian Art Museum, Singapour

 

  • Le Jardin Botanique

Il est situé à 20mn en transports en commun du centre ville. C’est un jardin immense avec différents thèmes. Le Jardin de l’Evolution montre le développement des végétaux sur la Terre; des plantes « fossiles » sont mises en scène : lichens, fougères arborescentes…. La collection d’orchidées est connue pour sa diversité. Les nuances entre espèces peuvent échapper au profane. La reproduction des cultivars donne des plantations étranges:

 

Cultivars d’orchidée, Jardin Botanique de Singapour

  • China Town.

Quartier victime de son succès. On y trouve à la fois des rues dignes de disneyland, avec leurs boutiques pour touristes, des temples anciens, des galeries commerciales étonnantes pleines de produits typiques: alimentation improbable, thé compressé, théières de collection, meubles, décoration, vêtements chinois… Dans une agence de voyages, nous avons découvert dépités que la France n’était pas une destination privilégiée comme on nous le raconte: les pays nordiques, les Alpes en général, l’Europe Centrale, sont bien plus représentés. Seuls Paris et le Bordelais sont proposés dans le cadre de grands tours d’Europe.

 

  • Le quartier indien,

Exotique en diable, à voir pour ses couleurs, ses marchés et ses plats épicés.

  • Les spectacles son et lumière autour du Marina Bay Sands.

Un peu facile et clinquant à mon goût, mais les moyens techniques considérables mis en œuvre rendent le spectacle efficace.

Singapour

 

  • J’ai essayé de prendre rendez vous pour visiter les Sky Gardens, prototype de jardins potagers verticaux : il leur faut 500 dollars et dix visiteurs pour mettre en place une visite, j’ai renoncé.
  • Nous avons suivi Orchard Street où se retrouvent toutes les grandes marques du monde, dans de luxueux centres commerciaux. Pour les adeptes du shopping, le taux de change, la détaxe et les soldes fréquents rendent les prix intéressants par rapport aux prix français.

 

Ou dormir à Singapour ?

  • Hôtel Mi.

Très central, il offre des chambres simples avec une belle salle de bain, l’ensemble de surface convenable, confortable et très propre. Une belle piscine. Deux lignes de métro à proximité. Excellent food court pour faire cantine en face : le Food Républic. Au final, c’est un hébergement qui fait le job, avec un bon rapport qualité prix pour la ville.

  • L’Airport Hotel de l’aéroport

Il permet de louer une chambre par multiples de 3 heures. Il propose des chambres impeccables, avec salle de bain privée, une piscine avec terrasse, et le petit déjeuner est compris. Une bonne option pour un décollage très matinal, compte tenu du temps de trajet à partir du centre et du temps de battement à prévoir avant un vol international. En plus, on est après les contrôles de sécurité, on peut se lever un peu au dernier moment. A discuter également si vous êtes épuisé pour une escale de quelques heures au bord de la piscine, si vos finances le permettent.

  • Le Marina Bay Sands,

c’est ce célèbre hôtel à 3 pieds avec une piscine à débordement sur le toit. Nous y avons passé une nuit selon notre théorie: « c’est bête de venir jusque là et de ne pas en profiter, on le regrettera ». Fait remarquable, la réservation est moins chère en direct sur le site de l’hôtel que par booking. Attention, les chambres premier prix sont bas situées et ont vue sur la voie rapide. Nous n’avons pas regretté notre séjour: une chambre très spacieuse avec terrasse privée sur les Marina Bay Gardens. Plein de goodies dans la salle de bain. Les chambres donnent droit à un accès libre à la piscine, qui est absolument extraordinaire, avec une vue spectaculaire sur la baie.  La piscine est bondée l’après midi et en début de soirée, mais plus tard le soir et à l’ouverture à 6h le matin, on est quasiment seul pour faire des photos et nager.

piscine à débordement de l’hôtel Marina Bay Sands, Singapour

Au total un excellent accueil, bon standing, tout est luxueux, justifiant le prix demandé. A proximité de l’hôtel un centre commercial avec plein d’endroits pour petit déjeuner à un prix décent ou se restaurer.

Où manger à Singapour ?

La spécialité à Singapour ce sont les Food Court ou Hawker Centers, où plusieurs stands de spécialités différentes partagent la « salle à manger ». On y mange pour moins de 10 $$.

Mention spéciale pour Telok Ayer Market, avec son architecture Victorienne, dans Down Town à l’angle de Robinson Rd et Cross St:

 

Un des très nombreux Hawker Centers de Singapour: Telok Ayer Market

 

Bouger à Singapour

L’aéroport Changi de Singapour est relié au Centre Ville par le métro pour 1,6 $$. Compter 1h.

Les transports sont modernes, propres et efficaces.

La marche dans les rues est agréable si on fait abstraction d’une chaleur humide assez accablante.

 

Conclusion:

Singapour est une ville très agréable qui mérite un séjour de 3 à 4 jours, sur la route de l’Asie.

En cas d’escale d’une demi journée à Singapour, prendre le métro jusqu’à l’arrêt Bayfront: Promenade spectaculaire au bord de l’eau, vues sur le Marina Bay Sands et la sky line, bars sympas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*