Culina Hortus, enfin un végétarien gastronomique à Lyon

Aller au restaurant, c’est un moment de fête. Oui, mais quand on est végétarien, ça peut vite devenir une source de frustration et/ou un casse tête. Si il n’y a que des animaux tués à manger, comment choisir?

  • Le plus bas dans l’échelle de la complexité intellectuelle, en espérant que la souffrance animale est proportionnelle: les crevettes, crabes, coquilles saint Jacques et autres gambas.
  • Les produits de l’exploitation animale sans meurtre direct: oeufs pochés.
  • La mort d’un seul animal a permis de nourrir un maximum de gens: la côte de boeuf saignante.
  • Dévaster les océans plutôt? Va pour un dos de cabillaud.

Ou alors, aller se régaler chez Culina Hortus, restaurant gastronomique et végétarien à la fois. Il a ouvert en Octobre 2018. Le cadre est chic et épuré, ambiance bois et murs de pierre, on est espacés et c’est bien insonorisé

Il y a deux entrées, deux plats et deux desserts. On peut opter pour les quatre récoltes: entrée, plat, fromage dessert, pour 42 euros. Les plus curieux choisiront le menu dégustation, dit « sept récoltes » où on goûte toutes les entrées, les deux plats, le fromage et les deux desserts, pour 58 euros. Comme dans tout gastronomique qui se respecte, des grignotis précèdent et des mignardises concluent.

Le menu de midi change chaque semaine, celui du soir tous les mois.

Le menu du moment

Entrées

  • Panna cotta et sorbet de petit pois, accompagnés de girolles. La panna cotta de légume, c’est une grande idée, frais et léger.
  • Une tomate dans tous ses états; confite, en raviole, en gaspacho léger. Un plat extrêmement fin et goûteux.

Plats

  • Rotollo aux épinards. Ben oui, quoi, un bon rotollo de nos grands mères. C’est une spécialité italienne avec une préparation roulée dans de la pâte fraîche. Très jolie présentation, tout en finesse, extra.
  • Le mariage polenta, artichaut courgette, avec une sauce à la berce, oui, une plante de la famille de la ciguë. La ciguë des bouillons de onze heures. Je n’ai pas goûté, honte à moi.

Fromage

Tu prends un bon Roquefort, tu le travailles avec du beurre et des noix, une petite salade et de la confiture, elle n’est pas belle la vie?

Desserts

  • Un crémeux au chocolat avec de la framboise fraiche et en sorbet, génial
  • De la pêche et de l’Earl Grey associés sous forme de fruit frais et cuit, d’espuma, de gelée, avec du biscuit croquant. Très agréable et tout léger en fin de repas.

Le service est sympathique, attentionné mais pas guindé.La présentation des plats est très soignée et raffinée. Désolée, je déteste prendre des photos des plats au restaurant. La carte des vins propose des produits naturels élevé en biodynamie.

Je recommande chaudement. Cependant, les portions sont à la limite du raisonnable, un gros mangeur de viande pourrait bien aller se finir au Buffalo Grill.

Aller, je vous le dis Culina hortus ça veut dire quelque chose comme jardin pour la cuisine ou cuisine du jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*