Comprendre la retraite

Retraite : arnaque ? Non et oui. Non au niveau collectif. Oui au niveau individuel.

Notre système de retraite ne fonctionne pas. Il ne fonctionne pas à cause des taux de cotisation et des taux d’intérêt bas d’une part, et parce que c’est un système par répartition d’autre part. Et la démographie nous plombe.

Taux de cotisation pour la retraite.

J’ai trouvé un petit calcul du taux de cotisation (les prénoms ont été changés).
Karine gagne 3500 euros bruts par mois. On va dire qu’elle a commencé à travailler à 22 ans et qu’elle a toujours gagné ce salaire, ce qui est très optimiste. L’administration française, prenant en compte une cotisation plafonnée du régime de base sur sa première tranche, assortie d’une déplafonnée, additionnée des complémentaires tranchées en trois niveaux et d’une contribution à l’équilibre pondérée, enfin majorée d’un pourcentage dépendant de son PSS pour l’équilibre technique, va lui prélever environ 400 euros de cotisation retraite chaque mois.
On lui fait miroiter en retour une pension mensuelle de 1500 euros le moment venu. On va dire à 62 ans, avec 40 ans de cotisations donc tous ses trimestres.

Si on va sur un calculateur d’épargne gratuit sur internet et qu’on entre une simulation avec une épargne de départ à zéro, un virement mensuel de 400 euros placé à 2% x 40 ans, on voit que Karine, si elle avait géré elle-même ses sous de façon sécuritaire, serait à 62 ans à la tête de 292298 euros. Avec ça, si on considère que ses intérêts couvrent à peine l’inflation, si elle prélève 1500 euros par mois pour sa retraite, elle va tenir 194 mois, soit 16 ans, jusqu’à 78 ans. Avec une espérance de vie à 82 ans, elle a intérêt à apprendre à cuisiner les herbes sauvages. Donc même avec une retraite par capitalisation individuelle, le compte n’y serait pas.

Les travailleurs ne cotisent pas assez pour financer leur propre retraite.

La retraite par répartition.

La répartition ça veut dire que vos cotisations retraite partent directement dans la poche des retraités actuels, sans être épargnées à votre nom à vous, sans être investies, sans produire d’intérêts. Ceci contrairement au système par capitalisation, où l’argent est investi dans des fonds de pension, certes vulnérables comme tout investissement, pour être utilisé le moment venu.

Donc il faut 3,75 Karine cotisant 400 euros par mois (hors frais de gestion), pour honorer la retraite actuelle de 1500 euros mensuels de Henriette. Or nous avons actuellement 1,7 cotisants par retraité : cherchez l’erreur. Et ce ratio va se dégrader parce ce qu’on ne fait pas assez d’enfants (moi je trouve que les gens n’arrivent déjà pas à élever convenablement le peu qu’ils font) et d‘immigration (200000 personnes en 2015, pour 65Ms d’habitants en France). Moi je vous le dis, les dentistes et les enseignants syriens qui viennent en zodiac jusque chez nous, on ne devrait pas cracher dessus.

Comme dans les montages financiers dits de Ponzi, nous sommes dans une course en avant où les futurs retraités cotisent pour honorer les promesses faites à leurs prédécesseurs. Le système de Ponzi est une arnaque où on promet des rendements mirifiques à des investisseurs naïfs. Les premiers adhérents sont rémunérés avec l’argent de la génération d’entrants suivants et ainsi de suite. Ceci sans qu’à aucun moment l’argent ne soit réellement investi. Evidemment, le système avorte tôt où tard.

Nous sommes dans un système de Ponzi obligatoire et déjà en faillite.

Démographie

Pyramide des âges

Pyramides des âges en France

D’après INSEE, en France le nombre de personnes de plus de 60 ans va augmenter très vite jusqu’en 2035, pour atteindre 30% de la population en 2060. C’est le résultat d’une augmentation franche et très durable de la natalité ( d’ailleurs pour moi, ce n’est pas ça la définition d’un baby-boom, je croyais que c’était juste un an ou deux d’euphorie où on ne fait plus trop attention). Cet afflux de seniors démarre 65 ans après l’année 1945, donc en 2010

Espérance de vie et espérance de vie sans incapacité

« Si vous êtes homme né en 1960, vous pouvez ainsi espérer passer, en moyenne, 21,1 ans à la retraite, dont 17,2 années sans incapacité. Les femmes de la même génération ont une espérance de vie en retraite bien plus élevée, que ce soit au total (26,9 ans) ou sans incapacité (21,2 ans). » Sans incapacité, ça veut dire :« sans avoir de problème pour vous habiller, vous déplacer dans une pièce, prendre une douche, manger, vous mettre au lit ou utiliser les toilettes » : ah ça vend du rêve … On est loin d’une l’espérance de vie comme je l’imagine autour du monde, capable d’enchainer transports en commun chaotiques, turista et escalade de volcan.

Donc la retraite ça ne marche pas, et ça marchera de moins en moins.

Repousser l’âge de la retraite

Donc il faut changer le système. Comment repousser l’âge de la retraite sans déclencher la Révolution ?
Fastoche: en maintenant officiellement l’âge de départ à 62 ans, mais en augmentant le nombre de trimestres nécessaires pour le taux plein. Ce qui fait qu’il devient progressivement impossible d’avoir tous ses trimestres à 62 ans, en particulier pour ceux qui n’ont pas cotisé pendant leurs années d’études.

Voici où nous en sommes:

Tableau: nombre de trimestres nécessaires pour la retraite à taux plein

Il ne faut pas traîner trop sur les bancs de l’école. Dans tous les cas de figure, on ne peut pas continuer comme ça, avec 14% du PIB utilisé pour financer les retraites. On va tous tôt ou tard finir avec un minimum retraite.

Même les complémentaires, et pour le coup il s’agit bien de notre propre argent, placé à notre nom, ont décidé de n’abonder qu’avec deux ans de décalage. Là, on nous séquestre notre propre argent au moment où nous aurons la dynamique et la santé pour en profiter.

Pourquoi sortir vite du système de retraite ?

Parce que le temps ne joue pas pour nous.

  • D’abord, imaginons une retraite de 1500 euros par mois prise 2 ans trop tôt avec 8 trimestres manquants, avec donc une décote de 10% : cela fait 150 euros de moins par mois sur la pension, et celà à vie. MAIS, vous aurez touché 1500 euros x 24 mois de plus en partant plus tôt, soit 36000 euros. Cette somme va compenser le manque à gagner sur la retraite minorée pendant : 36000/ 150= 240 mois, soit 20 ans. Vous commencerez à y perdre si vous vivez plus de 20 ans après votre départ à la retraite. Je suis d’accord, ce calcul ne prend pas en compte le fait qu’il y aura également une perte sur le calcul de la pension sur les 25 dernières années, mais ça donne un ordre d’idée.
  • Ensuite, la décote maximale est de 37,5% sur vos revenus bruts. A partir du moment où vous partez assez tôt pour avoir la décote max, la question se pose de partir encore plus tôt, perdu pour perdu. Seulement si vous avez les moyens de financer plus d’années sans revenu, bien sûr.

Faut-il racheter des années d’étude ?

Cela permet d’avoir plus de trimestres pour se rapprocher d’une retraite à taux plein, et ce rachat est défiscalisé. Le prix augmente évidemment quand on se rapproche du départ. Compte tenu des incertitudes sur l’avenir du système, il est généralement recommandé d’attendre le dernier moment, même si c’est plus cher, et bien faire ses calculs, par rapport à placer l’argent sur un compte à soi, à son nom, genre assurance vie.

Conclusion

Tous les calculs confirment que le système est en faillite. On va tendre rapidement vers un minimum retraite que chacun complétera selon ses possibilités: revenus d’investissements personnels, immobilier locatif, vente de résidence en viager, générosité des enfants ou restos du coeur. Ma génération passera peut être entre les gouttes, mais pas nos enfants. Nous pourrions être bien inspirés de leur laisser un héritage.

Voilà pourquoi je n’attendrai pas l’âge légale de la retraite, et encore moins le taux plein pour prendre ma liberté et partir autour du monde. Voici pour exemple mes petits calculs.Il faut évidemment économiser sérieusement dès à présent et prévoir d’être frugale en voyage.

Et en attendant, je rêve.

Si un.e spécialiste de la retraite lit ces lignes, je suis très intéressée par ses rectifications et commentaires !

 

 

 

 

 

Conseil à mes enfants : essayez de ne pas cotiser et d’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*