Angers express

A Angers, il y a plein de choses à voir, dont la Tapisserie de l’Apocalypse. Une tapisserie de 120 m de long (800 m2 !!!). L’exposition est spectaculaire.

L’apocalypse selon St Jean, Angers

La tapisserie de l’Apocalypse

Elle a été confectionnée d’après une grimoire enluminé qui raconte l’Apocalypse telle qu’un ange l’a annoncée à St Jean: pas glop.

Cette oeuvre monumentale a été tissée au XIVe siècle, pour Louis 1er d’Anjou. Pièce précieuse sortie uniquement pour les grandes occasions, elle est plus tard donnée à l’Evêché qui l’expose 4 fois par an. Par miracle, à la révolution elle est considérée comme sans valeur et stockée dans des caves.  Elle est ensuite utilisée comme torchon, tapis, protection des orangers, bâche  jusqu’à sa « redécouverte  » au milieu du XIXe siècle.

Cette fresque extraordinaire raconte la lutte entre le Bien et le Mal. C’est un émerveillement devant la finesse du travail, la beauté du damier bleu et rouge, le mélange de naïveté, et de modernité du dessin. On aimerait rester des heures, apprendre chaque tableau par coeur, tout photographier. Un moment magique. Je recommande la visite guidée qui décrypte ces tapisseries merveilleuses. Globalement ça ne rigole pas pour les pauvres humains pris dans les querelles entre Satan et Dieu. Attention, les pécheurs sont des grains de raisin qui passeront dans le pressoir de Dieu:

les pécheurs sont des grains de raisin ….

…. qui passeront dans le pressoir de Dieu

 

Le Musée David d’Angers,

Il est à la mémoire du sculpteur David, contemporain de David le peintre. Le jeune David était talentueux mais de modeste extraction. La ville d’Angers l’a soutenu financièrement dans ses études. En signe de reconnaissance il a donné ses moulages plâtres à la ville. Le musée regroupe des oeuvres en plâtre destinés à être copiés en pierre ou en bronze, et une très belle collection de bustes.

Des carnets de croquis montrent des esquisses de très grande qualité. Le Monsieur est quand même l’auteur du  fronton du Panthéon,  qu’on peut admirer ici confortablement à hauteur des yeux, à échelle 1/3. Ces oeuvres sont réunies dans  un très beau bâtiment; une église dont le toit effondré est remplacé par une verrière.

David D’Angers, sculpteur

Sinon, on peut courir le long de la Maine (ce n’est pas la Loire qui passe en ville).

Et on peut manger fort bien au restaurant Belle Rive: cuisine inventive et goûteuse devant de grandes vitres sur la Maine.

Conclusion, il y a encore beaucoup de belles choses que je n’ai pas eu le temps de voir; il faut prévoir un week end entier à Angers.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*