A 6 mois de mon arrêt d’activité

J’ai décidé de quitter mon emploi salarié en Septembre 22. Je serai un an micro entrepreneuse, puis loueuse de meublé professionnelle jusqu’à la retraite. Le temps accélère.

Du point de vue mondial, je suis effondrée. La barbarie humaine ne finira jamais.

Du point de vue financier.

J’ai vu ma banquière de banque traditionnelle. J’ai fermé un PEL qui servait 2% d’intérêts, avant charges sociales et impôts puisque avec l’inflation il ne sera bientôt plus rentable du tout. En plus, c’est un mauvais support de liquidité pour voyager, puisque le moindre retrait entraine la fermeture du compte et relargue plein de sous qu’il faut à nouveau loger quelque part. J’ai demandé à utiliser cette somme pour solder mes emprunts immobiliers (résidence principale et locatif). Je simplifie ma vie en suppriment deux lignes sur mon relevé, j’améliore la lisibilité de mes comptes pour les mois à venir. Je gagne un peu d’intérêts et d’assurances. Les cautions Crédit Logement vont me revenir dans quelques mois.

J’ai commencé à sonder le terrain et voir quelle carte bancaire serait la plus adaptée au voyage; négociation du coût annuel, option crédit, banques partenaires pour éviter les frais de retrait à l’étranger

J’achète un nouveau locatif bientôt; l’argent de mon héritage était à l’abri sur un livret non réglementé, que je garderai au cas où je garderais une capacité d’épargne dans les mois à venir.

Je m’entraine à vivre avec moins. Zéro achat hors alimentaire depuis le début de l’année !

 

Du point de vue personnel

Quelques amis sont au jus.
Mes enfants sont officiellement informés.
Chéri-chéri passe à 80%, ce qui accompagnera agréablement mon passage à un petit mi-temps.

 

Du point de vue de la santé

Je vais bien. Je programme les derniers contrôles avant de renoncer à ma sécurité sociale et à mes assurances de salariée.
Première alerte, Chéri -chéri a du être opéré en urgence. Pour la première fois nous regrettons de ne pas avoir pris une assurance annulation pour un avion.
Je réalise que dans un couple la santé de chacun est un bien commun. les maladies ou incapacités de l’un retentissent inévitablement sur la liberté de l’autre.

 

Du point de vue professionnel

Je commence à avoir une démarche d’entrepreneur avec des relations clients-fournisseur et un peu de marketing pour ma micro-entreprise.
Ma lettre de démission part dans 3 mois. Ma garde rapprochée est au courant… autant dire toute l’entreprise. Je n’ai aucune illusion sur la capacité de mes collègues à garder un secret. J’utilise la même technique que la direction pour informer sans informer.
Mon bras droit est maintenant de toutes les réunions stratégiques. Je commence à ranger mes archives.

Quitter son activité salariée: le rangement des archives

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*