Nous nous asseyons ensemble, la rivière et moi,
jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la rivière.

Li Po, cité par Joshin Luce Bachoux, Journal de mon jardin zen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*