J’ai l’immense chance d’avoir un bilan personnel 2020 positif. Je mesure à quel point je suis privilégiée.

Au niveau de la santé, personne de mes proches n’a été gravement malade. Vieux papa naturellement confiné dans les bois n’a rien vu passer. Chéri chéri a été encore meilleure santé que d’habitude grâce au télétravail et aux mesures barrière.

J’ai louvoyé entre journées de prélèvements PCR et collègues contaminés, sujet contact en continu, comme beaucoup à l’hôpital, sans positiver ma sérologie, grâce aux mesures barrière.

Travailler dans la santé pendant la crise du civid, c’est l’assurance de garder un emploi, sinon exactement son emploi contractuel du départ. C’est aussi, hélas, voir comment les dirigeants préfèrent mettre l’économie à genoux que d’apporter des moyens financiers supplémentaires dans le système de santé public.

Question voyages, on n’a pas réussi à décoller.

Le confinement a permis de vivre collé-serrés avec Chéri-chéri, et j’ai bien aimé.

Dans le cadre de mon projet de départ à la retraite.
– La situation à l’hôpital, et les perspectives me feraient partir immédiatement, si je n’étais pas sur un projet de cessation d’activité à court terme.

  • Le montage financier. l’épargne a battu son plein pendant ce confinement. mon pari zéro achat s’est déroulé dans des conditions formidables, à l’abri de toute tentation. Parallèlement, j’ai fait tous les investissements en bourse prévus pour l’année en mars, quand les cours étaient au plus bas.
  • Mon statut professionnel pendant le voyage sera probablement de LMP, avec l’expertise d’une comptable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*